Correspondant local de presse : une mission, une passion, un métier…

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dominique Bourget, Correspondant local de presse depuis 1996 pour l’un des plus grands quotidiens Français explique sa mission en répondant à quatre questions. Entretien.

Comment déterminez-vous l’essentiel de votre activité ?

C’est avant tout pour ma part de couvrir toute l’actualité d’une localité qu’elle soit municipale, associative, sportive, culturelle ou humanitaire ainsi que les faits divers afin d’alimenter la rubrique locale du quotidien.

Est-ce qu’il y a un processus spécial à mettre en place pour réussir ?

Il faut rencontrer, interviewer, collecter, écrire, rédiger, photographier, observer, décortiquer l’information, vérifier, multiplier les sources, récupérer des données et transmettre les articles à la rédaction par internet  en se conformant à des directives précises .

Quels sont les atouts à mettre en œuvre ?

Je dirai qu’il en existe beaucoup mais il faut :

*Avoir une bonne culture générale, un style rédactionnel, un esprit créatif, une ouverture d’esprit, une curiosité naturelle, une qualité d’expression orale et écrite tout en sachant porter un regard lucide sur les faits.

* Observer minutieusement, décortiquer l’actualité et utiliser toutes ses capacités intellectuelles pour en faire une analyse pertinente. Enquêter, collecter les informations, vérifier leurs sources, les trier et adopter un angle de vue spécifique et les classer.

*Capter les lecteurs par un style simple et direct. Mes articles sont adressés au secrétariat d’édition, ils sont prêts à être édités. L’illustration est la photographie légende qui accompagne l’article.

*Écrire l’article en respectant des consignes d’écriture et transmettre l’information sur n’importe quel sujet en la rendant accessible aux lecteurs et aux internautes (car la majorité des informations locales sont reprises sur un site internet également) dans un registre généraliste tout en sachant respecter les contraintes éditoriales, de pagination , le délais de bouclage et le droit à l’image pour les photographies.

*La multiplication des sources pour récupérer des données, pour choisir un angle pour l’approche originale d’un sujet (portrait, interview, brève, information service) mais aussi pour trouver des idées de papiers et pour décrocher un scoop parfois.

Qu’est-ce que vous retenez aujourd’hui de cette forme de partenariat avec cet organisme de presse écrite ?

C’est avant tout le résultat, c’est à dire la pérennité de l’activité même si aujourd’hui je ne vous cache pas que je souhaiterais exercer la même typologie de fonction mais avec un statut salarié plutôt que pigiste pour les médias (presse écrite - web - radio - télévision -internet). Je peux être chroniqueur, rédacteur, reporter en France en travaillant pour des concepts thématiques d’interviews et de reportages sur ma région. Je suis vraiment à l’étude de toute opportunité professionnelle actuellement à ce sujet. Je peux collaborer avec des quotidiens Nationaux ou Internationaux en étant en quelque sorte leur correspondant ou consultant en France et en région. Aurez-vous peut-être un travail à me proposer répondant à ces attentes, si c’est le cas n’hésitez surtout pas à me contacter ? ! .

Certains organismes comme le Groupe IGS -institut Supérieur de la Communication, de la presse et de l’audiovisuel (ISCPA à Paris) qualifie sous le terme de journaliste, l’appellation correspondant de presse . Et puis vous connaissez-vous l’activité de correspondant local de presse et qu’en pensez -vous ?

Mon agence de presse : http://dolby44.agence-presse.net/

https://fr.linkedin.com/pub/dominique-bourget/b0/a3/459

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>